Juin
04
2012
5

O’bivwak 2012

26 et 27 mai 2012, gros week-end sport pour les Bananacube…pendant que Juju s’amusait à gravir les monts autour d’Annecy, Cédric et moi nous sommes alignés au départ du  circuit B de l’Obivwak, cette année dans le Beaujolais,1ère édition pour chacun de nous.

45km d’orientation sur 2 jours en autonomie totale avec 1000mD+…la préparation du matériel a été encore plus complexe que pour un raid multi-sports,  mais grâce aux potes, tout devient facile!

Il est midi ce samedi 26 quand nous pénétrons dans la zone « sas » de départ où se pressent les 2000 concurrents, il nous reste 1/2h d’attente sous le soleil avant de charger nos sacs à dos et de se lancer pour ces 2 jours de chasse à la balise. L’ambiance est euphorique…puis c’est le départ!!! Petite course balisée pour rejoindre la zone de distribution des circuits, dans un champ…l’aventure commence vraiment!!!!

Assis dans l’herbe, Cédric reporte sur cette immense carte, grâce à leurs coordonnées et leurs définitions, les 16  balises de la journée puis il regarde le circuit….et m’annonce qu’on va pas mal se balader et surtout, pas mal grimper…même pas peur!!!

ll a quand même bien fait de me prévenir car on commence effectivement tout de suite par grimper au milieu des sapins, et c’est là qu’on sent nos 8kg sur le dos, surtout qu’il fait chaud.

La 1ère balise est loin puisqu’on part sur toute la partie Nord de la carte, on a le temps de découvrir ce que va être toute la course, une succession de valons plus ou moins importants parmi des forêts de sapins…ce qui signifie que bien entendu, on ne court pas dans les côtes mais également quasiment pas dans les descentes ni sur le plat dès qu’on est hors chemins car beaucoup trop de branches au sol!

Cédric va donc rapidement déterminer ses choix d’itinéraires en fonction de ces données typographiques et nous éviter le plus possible les montées/descentes et le hors chemin (surtout sans les sangliers Juju et Fred!)

On valide ainsi facilement les premières balises mais les choses vont légèrement se corser  au bout de 2h30 de course. Il fait chaud, le sac pèse et nous pompe de l’énergie, les premiers signes de fatigue apparaissent…et Cédric se retrouve à sec!!! (Cédric, si tu as la même descente en alcool qu’en eau…). On va donc devoir se restreindre pour pouvoir finir sur ma réserve mais malgré ce petit coup au moral, on poursuit notre  chasse avec détermination, voire même avec encore plus de hargne puisqu’on sait qu’il y a de l’eau à l’arrivée. Cédric reste très concentré, essaie d’optimiser au mieux notre itinéraire…puis on croise une source! De l’eau fraîche!!!! On s’asperge le visage et après une brève hésitation, on la boit goulûment!!!! Quel bonheur!!!!

Requinqués, on valide nos dernières balises et on franchit l’arrivée de cette 1ère journée assoiffés et fatigués après 5h de course.

On découvre alors cette immense prairie où de nombreuses tentes sont déjà plantées. On se trouve un emplacement au milieu d’elles et commençons l’installation de notre bivouac. Cédric croyait en avoir fini avec les neurones et la concentration…et bien non, car maintenant il faut s’atteler à la compréhension du montage de la tente!!! Bon, après quelques erreurs, on finit par y arriver, on peut alors commencer à vraiment se détendre et se réhydrater…qu’est ce qu’on aurait apprécié un coca bien frais!!!! Mais on doit se contenter d’une eau au goût bizarre qui ne nous désaltère pas du tout mais qui permet tout de même à Cédric de se sentir mieux et de parvenir à manger…au menu, soupe de légumes et riz express tex mex, y’a mieux mais franchement, pas mauvais du tout.

On va voir les résultats de cette 1ère journée: 7ème à 20 min des 3èmes…va falloir sérieusement cavaler demain si on veut grignoter des places!

La fatigue se fait vraiment sentir, on se couche et s’endort comme des masses malgré l’inconfort de notre couchage, avec une pensée pour Adriaan qui n’avait pas pris l’option tapis de sol!

5h du matin dimanche, des musiciens circulent parmi ce champ de tentes pour réveiller les 2000 Obivwakeurs que nous sommes. Dur, ce réveil!!! On dormirait bien encore un peu mais bon, faut tout remballer et se préparer pour cette 2ème journée de course.

Les premiers de chaque circuit partent à 6h, suivis par les équipes ayant moins de 30min de retard sur eux…on partira donc en masse à 6h30…de nouveau un départ bien encombré pour atteindre le champ de remise des coordonnées et définitions des balises. Notre travail d report recommence et bien entendu, c’est sur la partie sud de la carte que nous allons nous promener aujourd’hui.

Cédric observe de nouveau le circuit, recherche le meilleur itinéraire avec les mêmes objectifs que la veille: limiter les montées/descentes, le hors chemins et nous voilà partis pour cette 2ème journée, sans trop de douleurs dans les jambes. Mais comme la veille, on commence par grimper et là, le sac se rappelle à nous, tout comme nos jambes nous rappellent qu’on les a déjà pas mal sollicitées hier! Il va falloir gérer cette fatigue mais heureusement, la météo est bien plus intéressante: couvert et frais, on ne devrait pas avoir de problèmes avec l’eau.

Cédric assure, choisis le bon itinéraire, ce qui nous permet de ne pas trop nous épuiser et de parvenir à courir sur tous les chemins…on enchaîne ainsi les balises sans difficultés. Mais la fatigue est tout de même là, les dénivelés font de plus en plus mal, le rythme de course est difficile à maintenir, on commence sérieusement à avoir hâte que ça finisse!

Et enfin, après 4h20 de course, nous franchissons l’arche de l’arrivée, éreintés mais fiers!!!

Je regarde la montre, on a tout de même été plus rapides que la veille…reste à attendre les résultats qui sont affichés au fur et à mesure des arrivées.

On finit 9ème sur cette journée…déçus car on avait la sensation d’avoir mieux tourné aujourd’hui mais bon…

8ème/15 en mixte sur les 2 jours, on a au moins prouvé qu’on était apte  à faire ce circuit B!!! Et de nouveau, cette si belle émotion en franchissant l ‘arrivée!!! Encore un super moment des Bananacube!!!

Written by Annick in: CO / Trail'O | Étiquettes :
Mai
27
2012
1

Les finishers de l’Obivwak

La banane au cube à l’arrivée ! Et ça se voit sur la photo 🙂 On a fait une bonne CO avec de belles côtes dans les sous bois. On termine 9ème de cette étape ce qui fait un classement général de 8ème sur notre catégorie mixte sénior B. Une pensée pour Juju qui est parti à 3h du mat pour un trail de 80km et 5000m de dénivelé !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le classement final:

Written by Capt'ain in: Temps réel | Étiquettes :
Mai
26
2012
1

O’bivwak: CR Etape 1 (organisateurs)

Une première étape estivale

11 h 30, sur fond turquoise du Lac des Sapins, peu à peu les concurrents de cette 31ème édition du Raid O’bivwak ont pris place dans le traditionnel sas de départ. La carte au 1/20 000 spécialement relevée et dessinée pour le raid, en mains, ils font déjà des pronostics sur le lieu du bivouac. Pour mieux calibrer leur stratégie de course. Moment toujours émouvant quand la masse des concurrents s’élance en direction du lieu où les définitions des postes leurs seront remises. En tête les cadors dont la paire Benoit Peyvel (vainqueur l’an passé avec Hervé Simon sur le circuit A) – Sylvain Montagny du team Vibram Lafuma, incontestables favoris sur le circuit A. Puis suivent le peloton des orienteurs, accrocs à la performance et à la chasse aux balises, puis ferment la marche les contemplatifs, familles des circuits E, F et G. Gros sacs à dos sur les épaules, tente et duvets conforts pour la nuit, nécessaire pour remplir copieusement une gamelle le soir au bivouac. Ainsi va le raid O’bivwak d’année en année. Un mélange réussi de compétiteurs et de découvreurs de grands espaces, excités par cette chasse à la  balise qu’est la course d’orientation. Prés de 1900 concurrents. Ainsi va le Raid O’bivwak d’année en année. Constant dans l’effort. Constant dans la masse de participants. Le raid qu’il faut avoir fait. Un slogan une nouvelle fois pas démenti. De plus la chaleur et le soleil étaient au rendez-vous. Grand beau sur le Lac des sapins et le Beaujolais Vert.

Chaleur et dénivelé

Après des semaines de froidure et de grisaille, (more…)

Written by Fred in: Temps réel | Étiquettes :
Mai
26
2012
0

Résultats au soir de la première étape

Nos grands sportifs doivent dormir sous les étoiles pour remonter le classement demain.

Et voici les résultats de la première journée:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les temps inter-postes:

Written by Fred in: Temps réel | Étiquettes :
Mai
26
2012
0

Le circuit B Obivwak 2012

Written by Capt'ain in: Temps réel | Étiquettes :
Mai
26
2012
2

b3 7èmes à la première étape du Obivwak

Et à 20mn des 3èmes 🙂 Une journée très chaude où l’eau manquait cruellement ! 5h00 de course et 16 balises sur 27km. Orientation comme sur des roulettes 😉 Demain s’annonce difficile pour nos pauvres jambes…

 

 

Written by Capt'ain in: Temps réel | Étiquettes :
Sidead Sidead

Design: TheBuckmaker.com WordPress Themes